Partagez !
Share On Facebook

Notice biographique d’André Van Lysebeth

(Source : Willy Van Lysebeth)


vanlycouleur2



Né dans les années trente en Belgique, André Van Lysebeth découvre le yoga dans la foulée de son intérêt pour l’hypnose et l’exploration intérieure. Il travaille avec un premier yogi-fakir au début des années cinquantes  (le mot « fakir » était encore utilisé à l’époque ce qui n’est plus vraiment le cas). Il lit parallèlement les (très nombreux) ouvrages de Swami Sivananda et  commence alors à enseigner et à transmettre son expérience du yoga (peu connu à l’époque en Europe).


Les premières méditations systématiques d’André Van Lysebeth appliquaient le schéma proposé par le Swami de Chidambaram, tel que Yeats Brown l’expose dans  « The Lancer at large ». S’en suit l’initiation aux exercices posturaux (« asana« ), essentiellement selon l’enseignement de Swami Sivananda de Rishikesh (fidèle à l’Ashtanga Yoga de Patanjali). Swami Sivananda avait été initié au Dashmani Sannyasa par Swami Vishwananda Sarasvati en 1924.

vanly1png


André Van Lysebeth va rencontrer Swami Sivananda en avril 1963, donc très peu de temps avant sa mort (14 juillet 1963). Le vieux maître qui avait été un infatigable propagateur du yoga discerne les talents du disciple et l’incite à démarrer une revue : « Andrew, you must start a magazine» rapporte-t-il (André Van Lysebeth était imprimeur de métier).


La revue « Yoga » voit rapidement le jour et paraitra sans interruption jusqu’à la mort de son fondateur (7.000 références en 2000). Les cours et stages se développent alors spontanément. Avec Denise, son épouse, il anime jusqu’à six stages par été dont certains rassemblent 200 personnes. André Van Lysebeth décernera des diplômes d’enseignant de yoga par centaines.


Ces périodes sont aussi des années de recherches et d’approfondissement. Outre de périodiques voyages en Inde, il invite régulièrement des maîtres indiens pour enseigner, comme les  Swamis Satyananda, Chidananda, Vishnoudevananda, Satcitananda, Dayananda, Gitananda, Yogiraj Bua.


André Van Lysebeth était Hatha yogi dans l’âme : « (…) le hatha yoga n’est pas un yoga mineur ; c’est un yoga complet, un yoga intégral. (…) C’est le yoga de l’homme tout entier, corps et esprit inclus en une entité indissociable. (…) Il le hatha yogi sait que derrière les postures il y a le souffle, derrière le souffle il y a le prâna et le mental et, enfin, derrière tout cela le Spectateur. (…) si un jour je mérite d’être appelé  hatha yogi, je ne me sentirai ni vexé, ni diminué, mais, au contraire, accompli ». L’appellation « Yoga Intégral » est désormais utilisé par Willy Van Lysebeth, qui a continué sur les traces de son père.


Pédagogue et transmeteur, il publiera six ouvrages dont certains auront un succès mondial.  Le premier « J’apprends le Yoga » parait en 1967, « (…) Jean Herbert (cf. spécialiste des  religions et des spiritualités orientales, auteur de très nombreux ouvrages sur l’Inde, l’Hindouisme et le Boudhisme mais aussi sur le Japon et le Shinto) m’avait suggéré de rassembler des articles parus dans la revue à propos du Hatha Yoga et d’en faire un livre ». Suivent : « Je perfectionne mon Yoga », « Pranayama », « Ma Séance de Yoga », « Tantra, le culte de la féminité » et « 2×7 jours pour rajeunir ». Tous ces livres sont devenus de grands classiques, parfois publiés en édition de poche et  traduits en une quinzaine de langues (même en hindi …).


Les années septante voient la naissance d’institutions coordinatrices (à l’instar d’autres pratiques venues d’orient après la guerre, comme le judo). André Van Lysebeth fonde la Fédération Belge de Yoga et c’est dans ce cadre que sont organisées les premières « Journées Internationales de Yoga » dans la grande salle du Palais des Congrès de Bruxelles. Bien que le yoga ne soit pas  encore très répandu en Occident (nous sommes en 1967), plus de mille cinq cents délégués et adeptes du yoga européen et indien y participent et la presse relate longuement l’événement. Avec  Gérard Blitz (fondateur du Club Méditerranée et adepte convaincu du yoga) il créera également l’Union européenne des Fédérations de Yoga.


André Van Lysebeth meurt le 28 janvier 2004.





 



Print This Post Print This Post Email This Post Email This Post

Autres cours au Dojo

Articles & Textes

Nouveau cours le jeudi matin..

Partagez !
Share On Facebook

Yoga Bruxelles / nouveau cours le jeudi matin

 

Nouveau cours le jeudi matin à 9h. Téléphoner au professeur (Patrick Buch) pour des précisions…suivre le lien….